2000, le corps a une place prépondérante dans mon travail artistique. J’entre à L’École Supérieure d’Arts de Grenoble. Cette première année est ponctuée de différents ateliers et projets proposés par les professeurs et intervenants. L’un d’eux propose « le Carnaval ».

Nous voilà tous affairés à confectionner parures, déguisements, extensions… Je sors la machine à coudre et J’ADORE ÇA!

À partir de là, matières textiles, coutures, broderies, symboles vestimentaires etc… me passionnent.

2004, je pars en Tunisie à L’École d’Arts de Sousse, m’initier au tissage traditionnel. Depuis ce temps, je couds, je brode, je tisse, j’expérimente la matière à travers des installations, des sculptures, des tableaux et des vêtements.

Des amis me passent commande pour des robes que j’aborde tout d’abord comme des sculptures. Puis petit à petit je m’intéresse aux techniques du sur-mesure.

Aujourd’hui,

Je propose une collection de manteaux et vestes en demi-mesure et je confectionne des jupons de mariée.
Les réalisations sont le plus souvent faites avec des matières recyclées. J’aime chiner et récupérer des tissus ou accessoires et utiliser toutes mes chutes de tissus et fils que je re-façonne. Sur les jupons de mariée, il y a un travail de « fronçage », effilochage des tissus afin de fabriquer de nouveaux éléments décoratifs. Mon travail tend à l’upcycling (surcyclage).

Je craque souvent pour un coupon abandonné, pour un vieux vêtement où je sens qu’autre chose est possible. Mes fournisseurs pratiquant la vente de fin de séries permettent d’élargir le choix des tissus.

Je crois, que ce que je préfère dans mon travail est d’assembler les matières, les couleurs, les textures, les motifs… afin de créer une harmonie où viendrait se loger comme une « sensation de beauté ».

Si l’aventure vous tente, il suffit de me contacter.Nous prendrons rendez-vous pour nous rencontrer et élaborer ensemble votre projet.